PHYTOTHÉRAPIE – plus de problèmes de transit

PHYTOTHÉRAPIE – plus de problèmes de transit

  • Sharebar
Decouvrez toutes les varitees et tous les secrets jamais reves sur les huiles essentielles, vous allez enfin tout savoir dans cet ouvrage exclusif !

et les soucis de transit disparaissent 

PhytotherapieLa a pour but de faciliter le transit et vous aider à éliminer les excès de repas trop copieux.

Ne vous méprenez pas, les plantes ne vous feront pas maigrir et elles ne pourront pas faire grand-chose pour votre transit si l’idée d’avaler votre repas à toute vitesse vous prend !

Cependant, en complément d’une alimentation équilibrée, la phytothérapie peut vous aider à réguler votre système digestif, drainer et éliminer les graisses.

Les plantes sont faciles à utiliser, mais comme tout médicament, certaines peuvent avoir des effets indésirables, il est indispensable de se renseigner auprès d’un botaniste ou d’un médecin phytothérapeute, car de nombreuses plantes sont toxiques (pour la préparation de ). Il faut savoir les utiliser avec discernement sans en abuser.

Les préparations

LES TEINTURES MÈRES

Elles représentent le mode de consommation le plus fiable. En effet, les laboratoires producteurs répondent à un cahier des charges précis et exigeant, en ce qui concerne les zones de culture, les modes de culture, les récoltes, la sélection des souches, et la préparation des produits.

Les plantes ou leur fraction intéressante sont macérées dans de l’alcool à 60 % pendant 10 à 15 jours. La est variable en fonction du principe actif, de l’effet souhaité et du conditionnement.

LES INFUSIONS

L’infusion est le mode de préparation le plus simple, pour les feuilles et les fleurs.

On utilise un récipient muni d’un couvercle, cet accessoire est indispensable, car il préserve de l’évaporation des huiles essentielles qui contiennent la plupart des principes actifs de la plante.

On verse de l’eau frémissante sur les ingrédients, et on laisse infuser cinq à dix minutes. On peut sucrer en ajoutant une cuillère à café de miel.

LES DÉCOCTIONS

La décoction est préférée pour l’extraction des principes actifs des racines, écorces, tiges, graines et baies. On coupe en petits morceaux des plantes fraîches ou séchées, ou l’on sélectionne la partie de la plante que l’on désire utiliser, et on la fractionne en petits morceaux.

On couvre d’eau fraîche, on porte à ébullition, et on laisse frémir pendant 10 à 20 minutes. Les parties fragiles de la plante, feuilles ou fleurs peuvent être rajoutées hors du feu, et l’on peut poursuivre alors par une infusion pendant 10 minutes. On filtre ce mélange avec une passoire, et il peut se consommer de suite, ou être placé au frais et se conserver pendant 24 heures.

LES SIROPS

Ils sont confectionnés en additionnant de sucre ou de miel l’une ou l’autre des précédentes préparations. On compte généralement 500 ml d’infusion ou de décoction pour 500 grammes de miel. Ils peuvent aussi être préparés à partir de teinture mère.

LES GÉLULES

Elles sont remplies de poudre issue du broyage de plantes. Plus la poudre est fine, meilleure est la qualité. On peut les confectionner soi-même ; les pharmaciens commercialisent des gélules en matière végétale, ou en gélatine, et l’on y introduit la poudre. Les gélules issues des laboratoires pharmaceutiques sont généralement de bonne facture, et permettent de maîtriser la qualité de la plante, ainsi que la quantité de principes actifs.

LES HUILES ESSENTIELLES

Elles sont le résultat de la distillation à la vapeur d’eau des pour en extraire l’essence. Les huiles essentielles de qualité sont rares. Leur qualité dépend de l’espèce botanique, de l’organe de la plante utilisé, et de certaines spécificités biochimiques variables selon l’époque et le lieu de récolte.

Leur usage en automédication doit être prudent ; ce sont des substances très actives pouvant s’avérer dangereuses si elles ne sont pas utilisées à bon escient.

Quelques conseils précieux :

Quelques semaines avant les fêtes, préparez votre sphère digestive avec la fumeterre, une plante traditionnellement utilisée pour favoriser l’élimination de la bile et faciliter la digestion.

Vous pouvez la consommer en gélules, à raison d’une gélule le matin et le soir avec un grand verre d’eau.

De même, les feuilles d’artichaut contiennent un principe actif (la cynarine) permettant de stimuler le transit. Vous pouvez les consommer sous forme de gélules ou d’infusion. Dans ce cas, portez l’équivalent d’un verre d’eau (200 ml) à ébullition et versez l’eau sur 2 cuillères à café de feuilles séchées d’artichaut. Laissez infuser 10 minutes et buvez.

Les huiles essentielles sont aussi utiles pour faciliter la digestion :

Les adultes souhaitant améliorer leur transit peuvent verser sur un sucre une goutte d’HE de citron, d’estragon et de menthe poivrée et laisser fondre le tout dans la bouche. À renouveler 3 fois par jour pendant maximum 3 jours.

Adoptez le réflexe de la phytothérapie, votre corps vous remerciera ! ;-)

Decouvrez sans plus tarder toutes les medecines douces et naturels qui vous veulent tant de bien !
Tags: , , , , ,
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook

One Response to “PHYTOTHÉRAPIE – plus de problèmes de transit”

Leave a Reply