Définition et causes de l’insomnie

Définition et causes de l’insomnie

  • Sharebar
Decouvrez comment Le Feng Shui Peut Transformer Votre Vie Et Considerablement Améliorer Votre Bien-Etre !

L’ : Définition et causes

 

D’après l’assurance maladie, environ 33 % de la population française manifeste au moins un signe d’insomnie, alors que seulement 11 % en moyenne des personnes interrogées déclarent que leurs troubles ont un retentissement sur leurs journées.

Parmi les , l’insomnie est le trouble le plus fréquent.

Elle est en augmentation constante, notamment en France, un des pays où l’on consomme le plus d’anxiolytiques et d’hypnotiques.

En 2007, plus de 30 % des plus de 65 ans se sont vu prescrire ce type de médicament.

Si vous avez déjà souffert d’insomnie, vous savez combien cette situation peut être délicate.

Définition et causes de l'insomnie

Définition et causes de l’insomnie

L’insomnie n’est pas seulement le fait de vous tourner et retourner dans le lit avant de vous endormir.

Ce n’est pas quelque chose qui arrive à l’occasion.

L’insomnie est l’incapacité d’obtenir une qualité de sommeil pendant plus de quelques heures et cela dure sur de longues périodes de temps.

Ce manque de sommeil entraîne une fatigue physique et mentale tout au long de la journée.

Dans ce rapport, nous allons aborder plusieurs points :

  • Une définition précise de l’insomnie.

  • Les causes de l’insomnie.

  • Les moyens efficaces pour la traiter afin d’obtenir le repos dont vous avez besoin.

À la fin de votre lecture de cette article, vous devriez avoir une bien meilleure compréhension de cette maladie et vous pourrez déterminer les mesures à prendre pour y remédier.

Définition de l’insomnie d’après Wikipédia

L’insomnie définit le plus souvent des problèmes de sommeil chez un individu. Le terme est créé au xvie siècle sur la base du latin  (du latin somniculus, « état de celui qui dort ») et signifie stricto sensu la privation de sommeil.

Dans l’acception commune et courante, l’insomnie est la diminution de la durée habituelle du sommeil et/ou l’atteinte de la qualité du sommeil avec répercussion sur la qualité de la veille du lendemain.

Causes de l’insomnie par Wikipédia

Les troubles du sommeil les plus courants causant l’insomnie sont le stress, les syndromes anxieux ou les états d’agitation ainsi que les problèmes digestifs. Les syndromes dépressifs sont souvent cause d’insomnie mais en sont parfois la conséquence.

Toute maladie peut entraîner un  : douleurs chroniques, fièvre, essoufflement. Certaines insomnies sont directement la conséquence d’une alimentation inadaptée, en particulier la prise excessive ou trop tardive de caféine. Elles peuvent être la conséquence d’un traitement.

Deux types de pathologies psychiatriques sont particulièrement aptes à générer des insomnies :

  • Les épisodes maniaques (états d’exaltation des humeurs) que l’on trouve essentiellement dans le cadre des troubles bipolaires
  • Les pathologies se manifestant par de l’hypervigilance, notamment les psychoses et les états de stress post-traumatique.

D’autres causes plus rares incluent :

  • Apnée du sommeil - Le cycle normal du sommeil est interrompu par de nombreux arrêts (pauses) de la respiration. Les conséquences de ces apnées sont une diminution du taux d’oxygène dans le sang et souvent des micro-réveils. Le sujet ne s’en souvient généralement pas le lendemain, mais se plaint de somnolence durant la journée. La plupart du temps ce trouble est de nature obstructive : il est question de syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS). Ce type d’apnée est souvent lié à l’obésité.
  • Syndrome des jambes sans repos ou « impatiences » – Ces symptômes sont souvent décrits comme étant des sensations tactiles imposant le mouvement des membres concernés. La personne a un besoin impérieux de bouger dans le but de faire disparaître cette sensation, empêchant la survenue du sommeil et induisant un besoin de sommeil.
  • Syndrome des mouvements périodiques, qui se différencie du syndrome des jambes sans repos en ceci qu’il survient pendant le sommeil, la personne n’en ayant pas conscience, les mouvements étant involontaires et rythmés (un mouvement toutes les 20 à 40 secondes). Ce syndrome entraine des micro-réveils fréquents induisant un sommeil de mauvaise qualité, avec pour corollaire une somnolence ou fatigue diurne. Il touche 10 à 15 % de la population, et plus de 50 % chez les personnes de plus de 50 ans. Il est souvent associé au syndrome des jambes sans repos. Il existe une forme idiopathique ou primaire. Les causes secondaires sont les carences martiales, l’insuffisance rénale, certains médicaments. Tout comme le syndrome des jambes sans repos il résulte d’un dysfonctionnement du système dopaminergique.
  • Parasomnie - De nombreuses personnes qui pensent souffrir d’insomnie ont parfois simplement besoin de moins de sommeil qu’elles ne le pensent. Il ne faut d’ailleurs pas confondre le temps de sommeil et le besoin de sommeil. Le processus de vieillissement se manifeste notamment par un sommeil plus léger sur des périodes plus courtes, avec une vie tout à fait normale en période diurne, sans somnolence ou fatigue. Dans ces cas, il est inutile de prolonger artificiellement le temps de sommeil et il s’agit plutôt de proposer une occupation pendant les périodes d’insomnies.

Une rare configuration génétique (mutation d’un prion) peut causer une forme d’insomnie, pouvant entraîner la mort, appelée insomnie fatale familiale.

Pour mettre un terme à vos nuits blanches, vous découvrirez dans un instant : cliquez-ici

 

Amicalement,

Aurore

Decouvrez Ces Moyens Et Ameliorez Considerablement Votre Bien-Etre !
Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Twitter Digg Delicious Stumbleupon Technorati Facebook

No comments yet... Be the first to leave a reply!

Leave a Reply